Axe 5

Coopérer en transfrontalier, valoriser le patrimoine

Axe 5 Coopérer en transfrontalier, valoriser le patrimoine

Enjeux et Objectifs

L’axe 5 « Coopérations transfrontalières et patrimoine local » entend développer les liens avec les acteurs catalans et valoriser le patrimoine de notre territoire de montagne.
Ce territoire est caractérisé par de hauts plateaux ouverts sur la Catalogne et l’Andorre. La Cerdagne(France) et la Cerdanya (Espagne) constituent un plateau où les échanges transfrontaliers sont naturels et quotidiens, la coopération y est historique.
Les axes retenus visent à donc à développer les synergies entre les acteurs français et catalans autour de la santé et de l’alimentation et partager les expériences. Ceci renforce également l’ancrage territorial du projet et la mise en valeur du patrimoine alimentaire, la valorisation des produits et savoirs faire locaux.
La Fondation Alicia (Catalogne), rencontrée dans le cadre de nos actions, dispose d’une riche expérience dans le domaine de l’alimentation (Recherche et Développement, habitudes alimentaires et santé, patrimoine culinaire). De même, deux projets ont retenu notre attention : Mengem d’Aqui et l’Associació Agroalimentària de Cerdanya. Le premier développe des actions pour favoriser l’alimentation de qualité et l’approvisionnement local dans les cantines scolaires, le second regroupe des producteurs et transformateurs pour valoriser les produits locaux et les circuits courts.

Actions Mises en Œuvre

Cet axe met donc en avant les dynamiques transfrontalières, œuvre à l’identification des acteurs et des potentiels de collaborations et développe les actions avec des partenaires locaux catalans (écoles, valorisation patrimoine, réflexion sur l’alimentation santé, travail avec les écoles catalanes). Il vise également à développer les actions de mise en valeur du patrimoine culinaire local et identifier les filières de valorisation des plantes médicinales et aromatiques du territoire.

A noter que certaines actions sont intégrées dans le cadre du projet « CCI Pirineus Med », qui vise à promouvoir et développer la coopération économique transfrontalière.

Mise en place d’une collaboration avec la Fundació Alícia

Des pistes de collaborations sont identifiées et la volonté de les mettre en place est partagée. Des rencontres entre les partenaires du projet et la Fundació Alícia visent à préciser les coopérations possibles et organiser les actions en vue de proposer des ateliers de cuisine santé pour les professionnels et acteurs de santé Ces ateliers de cuisine visent à mettre en oeuvre une action déjà identifiée auprès d’établissements accueillant un public avec des besoins spécifiques (patients, sportifs…). Il s’agit de faire bénéficier de l’expérience de la Fundació Alícia en Recherche et Développement pour améliorer les connaissances des professionnels de ces structures dans les domaines de l’alimentation santé.

Les ateliers de cuisine permettent aux professionnels de participer à des échanges inter filières, de développer et d’améliorer le contenu de leurs menus et d’élaborer des recettes liant mieux, bon et bien manger, et soin.

L’action s’appuie sur les recettes adaptées à des pathologies et publics spécifiques de la Fundació Alícia, l’expérience des établissements de santé dans l’éducation thérapeutique (alimentation et diététique) et celle des restaurateurs dans la gastronomie et tradition.

Développement de livrets de recettes sur le patrimoine culinaire

Les recettes caractéristiques de notre territoire sont comme des souvenirs gourmands. Ces différents mets renvoient à la mémoire collective, ils proviennent d’un héritage transmis de génération en génération. Ce sont des biens patrimoniaux qui au-delà du plaisir gustatif, racontent l’histoire des hommes et des femmes sur ce territoire. Un héritage à transmettre qui participe à la singularité du territoire tout comme à son unité.

Pour identifier les recettes traditionnelles et les produits locaux d’un territoire pour mieux les valoriser auprès du grand public, la première étape consiste à réaliser un inventaire, pour identifier les biens patrimoniaux, comprendre l’histoire et la relation des Hommes à leur territoire, valoriser et sauvegarder le patrimoine.
L’inventaire permet de recenser les actions déjà réalisées et sera compléter via une enquête pour recueillir des témoignages, afin de participer à la compréhension du patrimoine. Support d’une mémoire collective, le patrimoine est ainsi une ressource pour l’action mobilisant les acteurs pour engager une dynamique de développement local par sa mise en valeur au travers d’actions et de partenariats.

Les actions autour de la valorisation des produits et des recettes traditionnelles participent à la connaissance et à l’appropriation par la population du patrimoine culinaire dans l’objectif d’assurer sa transmission et donc de sa préservation.

Cette action aboutit à la rédaction d’un livret de recettes prenant en compte l’analyse des habitudes alimentaires et les productions, savoirs faire et patrimoine gastronomique de la montagne catalane. Elle permet également de proposer aux structures de restauration une réflexion sur l’évolution des attentes de leurs clients et l’utilisation de produits locaux. Ceci renforce l’ancrage territorial du projet et la mise en valeur du patrimoine alimentaire local. Un projet se dessine également sur l’identification des filières de valorisation des plantes médicinales et aromatiques du territoire.

Ateliers goûters à l’école catalane

L’école Jordi Père Cerda de Saillagouse, école multilingue et transfrontalière, travaille actuellement sur son projet alimentation. Lors de la dernière instance de concertation territoriale, la directrice a pu rencontrer les personnes à l’origine du projet Mengem d’Aqui, mis en place en Cerdagne espagnole. Depuis ils ont pris contact et une première expérimentation va avoir lieu après les vacances de février, pour le service de cantine du midi.

Dans le même temps, se pose la question du goûter. L’école accueille des enfants catalans et français, ayant chacun des habitudes et des cultures alimentaires différentes.

La volonté de l’école est de respecter au mieux le rythme de chaque enfant mais aussi de satisfaire ses besoins alimentaires dans le plus grand respect des connaissances actuelles en termes d’alimentation/santé. C’est pourquoi, l’école Jordi Père Cerda a sollicité l’association RépliqueS 66 pour réfléchir, avec les enfants, au goûter idéal. Le projet s’est développé autour de plusieurs temps :

* La réalisation d’une grille de goûters sur plusieurs semaines qui respecte le budget de l’école et qui correspond aux apports journaliers nécessaires.
* L’animation de deux ateliers pratiques avec la réalisation d’un goûter spécifique catalan et spécifique français
* La rencontre avec des fournisseurs du territoire pour que les enfants découvrent d’où viennent leurs aliments.
* Une visite et des ateliers à la Fundacio Alicia

Développement d’actions communes

Cette action permet d’évaluer et de développer les pistes de coopération transfrontalière avec les acteurs du projet Mengem d’Aqui et l’Associació Agroalimentària de Cerdanya, et de favoriser l’émergence de nouveaux projets par les rencontres et échanges.
Il y a également des liens qui se développent avec l’école bilingue Père Jordi Cerda située à Saillagouse, qui mène une réflexion sur la nutrition des enfants (a organisé une conférence avec un nutritionniste), mais aussi sur les modalités d’organisation de sa cantine, avec une volonté d’approvisionnement et de travail sur les menus.
Il s’agit donc de travailler à la définition des actions communes pouvant être menées et d’organiser celles déjà identifiées.

Organisation d’évènements transfrontaliers tous publics

L’organisation d’évènements transfrontaliers rend visibles les actions menées et donne des opportunités de rencontres entre les acteurs français et catalans. Ils seront faits en lien avec les journées nationales et ou internationales. L’organisation d’évènements transfrontaliers ouverts à tous les publics permet de mieux identifier les actions existantes sur le territoire. C’est aussi l’occasion de réaliser un recueil des initiatives pour valoriser les savoirs faire locaux, de les mettre en réseau et de développer d’autres synergies, et de renforcer la communication sur le projet.

Naviguer entre les différents AXES