Actions menées 2016-2020

Le développement du Projet Alimentaire de Territoire: les enjeux identifiés et les premières actions menées

Enjeux et objectif

Construire un projet de territoire sur l’alimentation durable

L’axe 1, « Déploiement d’un projet de territoire sur l’alimentation durable », vise à structurer l’organisation des actions et des réseaux, afin d’en permettre la pérennité dans le cadre d’un projet de territoire construit avec l’ensemble des acteurs.
Enjeux et objectif

Éduquer à la santé par l'alimentation

L’axe 2 « Éducation alimentaire, prévention santé et environnement » a pour objectif principal de développer une stratégie de prévention santé qui promeut des comportements alimentaires équilibrés et adaptés aux besoins de chacun, et favorise la consommation de produits locaux sains, de qualité et locaux.
Enjeux et objectif

Promouvoir les produits locaux de qualité

L’axe 3 « Promotion des produits locaux de qualité et organisation collective des achats » a pour objectif de développer des systèmes alimentaires durables et coopératifs, intégrant les dimensions économique, environnementale, sociale et nutritionnelle spécifiques du territoire.
Enjeux et objectif

Réduire le gaspillage alimentaire

L’axe 4 « Réduction du gaspillage alimentaire, dons et valorisation des invendus » vise d’une part à prévenir et réduire le gaspillage sur l’ensemble de la chaine alimentaire.
Enjeux et objectif

Coopérer en transfrontalier, valoriser le patrimoine

L’axe 5 « Coopérations transfrontalières et patrimoine local » entend développer les liens avec les acteurs catalans et valoriser le patrimoine de notre territoire de montagne.
2021 : consolidation du projet et des partenariats
2020: adaptation au contexte sanitaire
2019: suites du diagnostic et séminaire PAT

2021 : consolidation du projet et des partenariats

Notre projet entre dans une nouvelle phase. L’arrivée du Plan de Relance a permis d’envisager des ressources pour consolider le PAT, financer la feuille de route et amplifier sa portée. L’association Chemin Faisant a donc présenté un dossier dans lequel les partenaires ont mutualisé et regroupé les actions menées par chacun dans un plan d’action commun pour 2021-2023, autour de 3 axes de travail :

  • Axe 1: gouvernance, coopérations et communication: Déployer l'organisation, le réseau et les outils du PAT qui assurent une démarche collective, transversale, co-construite et pérenne
  • Axe 2: éducation, sensibilisation et accompagnement: Créer une diversité d'espace d'animation et un programme d'actions auprès des publics et professionnels qui vont nourrir la transition et accompagner les changements vers la durabilité
  • Axe 3: filières, circuits de proximité et innovations: Développer des outils structurants et les compétences favorisant l'approvisionnement local, assurer la durabilité et l'innovation dans nos systèmes agricoles et alimentaires

Par ailleurs, le PAT a changé de nom, il s’appelle désormais « PAT Alim d’Aqui » et a reçu la reconnaissance ministérielle du projet alimentaire territorial. Celle-ci identifie et valorise les PAT et autorise les porteurs de projet à utiliser la marque« PROJET ALIMENTAIRE TERRITORIAL reconnu par le ministère de l'agriculture » ainsi que le logo associé. Cette démarche renforce la légitimité du projet et nous encourage à poursuivre sa consolidation qui contribue à mobiliser sur notre territoire les énergies et initiatives autour de la thématique de l'alimentation.

Pendant cette année toujours marquée par le covid et ses impacts sur les actions, nous avons développé deux nouveaux projets :

« Mobiliser les acteurs de la restauration collective dans la transition écologique du territoire » : un projet à destination des acteurs de la restauration collective pour les aider à la mise en place de la loi EGalim et créer une dynamique territoriale autour de cette thématique

« Cycle de journées d’échange sur la thématique « santé environnement » en Cerdagne-Capcir » : un projet mené dans le cadre du PRSE, visant à sensibiliser sur cette thématique et à identifier les liens entre alimentation-environnement et santé.

2020: adaptation au contexte sanitaire

Cette année, nous avons adapté nos propositions et animations, en particulier à travers le site collaboratif Res’Pyrem :

  • Création d’un espace dédié aux initiatives locales et aux informations de nos partenaires et acteurs institutionnels pour traverser au mieux cette période exceptionnelle ;
  • Mise en place d’un atelier jardinage, avec des conseils avisés et des idées adaptées à notre zone de montagne ;
  • Animation d’un challenge senior dans le cadre du projet « Manger Bouger pour mieux vieillir » et des ateliers RépliqueS66 en distanciel.

Nous avons également partagé de nombreuses actions sur notre page Facebook pour relayer au mieux toutes les actions et mettre en valeur les initiatives du territoire.

D'une manière plus globale, après une année de travail sur une feuille de route commune, l’année 2020, malgré les aléas liés à la Covid, marque la transition entre le projet initial, « Manger mieux, bon et bien en Pyrénées Catalanes », et le PAT construit avec les acteurs institutionnels et politiques du territoire.

Les financements et le plan d'action retenus dans le cadre du Programme National pour l'Alimentation (PNA) en 2017 arrivant à leur terme, nous avons à la fois finalisé certaines actions, envisagé de nouvelles et réalisé un bilan global du projet sur les 3 dernières années.

Pour en savoir plus sur les actions menées sur cette période dans le projet « Manger mieux, bon et bien en Pyrénées Catalanes », le bilan 2018-2020 est disponible.

Suites du diagnostic et séminaire des PAT Occitanie

Après la réalisation du diagnostic territorial partagé en 2018, cette année 2019 a été consacrée à 4 axes de travail majeurs :

  • Poursuite et renforcement des projets d’éducation à la santé,
  • Elaboration du site collaboratif et de la plateforme d’achat,
  • Synthèse des résultats du diagnostic, présentation aux financeurs et acteurs institutionnels,
  • Co-construction du Projet Alimentaire de Territoire (PAT) 2020 et du plan d’actions avec les acteurs institutionnels et politiques du territoire.

Les avancées sur le projet ont pu être mises à l’honneur lors du séminaire des PAT d’Occitanie, réunissant l’ensemble des acteurs territoriaux impliqués ou souhaitant s’impliquer dans de telles démarches, les 20 et 21 novembre dernier à Carcassonne, en deux temps :

  • un premier lors de la plénière destinée aux élus et décideurs de collectivités territoriales, et acteurs des PAT, au cours de laquelle Stéphanie Machelart était accompagnée de Pierre Bataille (maire de Fontrabiouse, vice-président de la Communauté de Communes Pyrénées Catalanes) pour témoigner ;
  • un second, lors de la journée destinée à un travail collectif sur les outils et la mise en œuvre des PAT, s’adressant plus particulièrement aux acteurs techniques des PAT, avec un témoignage de Stéphanie Machelart et de Fanny Rouquette lors d’un atelier sur la synergie CLS-PAT, Contrat Local de Santé-Projet Alimentaire de Territoire.

2021 : consolidation du projet et des partenariats
2020: adaptation au contexte sanitaire
2019: suites du diagnostic et séminaire PAT

2021 : consolidation du projet et des partenariats

Notre projet entre dans une nouvelle phase. L’arrivée du Plan de Relance a permis d’envisager des ressources pour consolider le PAT, financer la feuille de route et amplifier sa portée. L’association Chemin Faisant a donc présenté un dossier dans lequel les partenaires ont mutualisé et regroupé les actions menées par chacun dans un plan d’action commun pour 2021-2023, autour de 3 axes de travail :

  • Axe 1: gouvernance, coopérations et communication: Déployer l'organisation, le réseau et les outils du PAT qui assurent une démarche collective, transversale, co-construite et pérenne
  • Axe 2: éducation, sensibilisation et accompagnement: Créer une diversité d'espace d'animation et un programme d'actions auprès des publics et professionnels qui vont nourrir la transition et accompagner les changements vers la durabilité
  • Axe 3: filières, circuits de proximité et innovations: Développer des outils structurants et les compétences favorisant l'approvisionnement local, assurer la durabilité et l'innovation dans nos systèmes agricoles et alimentaires

Par ailleurs, le PAT a changé de nom, il s’appelle désormais « PAT Alim d’Aqui » et a reçu la reconnaissance ministérielle du projet alimentaire territorial. Celle-ci identifie et valorise les PAT et autorise les porteurs de projet à utiliser la marque« PROJET ALIMENTAIRE TERRITORIAL reconnu par le ministère de l'agriculture » ainsi que le logo associé. Cette démarche renforce la légitimité du projet et nous encourage à poursuivre sa consolidation qui contribue à mobiliser sur notre territoire les énergies et initiatives autour de la thématique de l'alimentation.

Pendant cette année toujours marquée par le covid et ses impacts sur les actions, nous avons développé deux nouveaux projets :

« Mobiliser les acteurs de la restauration collective dans la transition écologique du territoire » : un projet à destination des acteurs de la restauration collective pour les aider à la mise en place de la loi EGalim et créer une dynamique territoriale autour de cette thématique

« Cycle de journées d’échange sur la thématique « santé environnement » en Cerdagne-Capcir » : un projet mené dans le cadre du PRSE, visant à sensibiliser sur cette thématique et à identifier les liens entre alimentation-environnement et santé.

2020: adaptation au contexte sanitaire

Cette année, nous avons adapté nos propositions et animations, en particulier à travers le site collaboratif Res’Pyrem :

  • Création d’un espace dédié aux initiatives locales et aux informations de nos partenaires et acteurs institutionnels pour traverser au mieux cette période exceptionnelle ;
  • Mise en place d’un atelier jardinage, avec des conseils avisés et des idées adaptées à notre zone de montagne ;
  • Animation d’un challenge senior dans le cadre du projet « Manger Bouger pour mieux vieillir » et des ateliers RépliqueS66 en distanciel.

Nous avons également partagé de nombreuses actions sur notre page Facebook pour relayer au mieux toutes les actions et mettre en valeur les initiatives du territoire.

D'une manière plus globale, après une année de travail sur une feuille de route commune, l’année 2020, malgré les aléas liés à la Covid, marque la transition entre le projet initial, « Manger mieux, bon et bien en Pyrénées Catalanes », et le PAT construit avec les acteurs institutionnels et politiques du territoire.

Les financements et le plan d'action retenus dans le cadre du Programme National pour l'Alimentation (PNA) en 2017 arrivant à leur terme, nous avons à la fois finalisé certaines actions, envisagé de nouvelles et réalisé un bilan global du projet sur les 3 dernières années.

Pour en savoir plus sur les actions menées sur cette période dans le projet « Manger mieux, bon et bien en Pyrénées Catalanes », le bilan 2018-2020 est disponible.

Suites du diagnostic et séminaire des PAT Occitanie

Après la réalisation du diagnostic territorial partagé en 2018, cette année 2019 a été consacrée à 4 axes de travail majeurs :

  • Poursuite et renforcement des projets d’éducation à la santé,
  • Elaboration du site collaboratif et de la plateforme d’achat,
  • Synthèse des résultats du diagnostic, présentation aux financeurs et acteurs institutionnels,
  • Co-construction du Projet Alimentaire de Territoire (PAT) 2020 et du plan d’actions avec les acteurs institutionnels et politiques du territoire.

Les avancées sur le projet ont pu être mises à l’honneur lors du séminaire des PAT d’Occitanie, réunissant l’ensemble des acteurs territoriaux impliqués ou souhaitant s’impliquer dans de telles démarches, les 20 et 21 novembre dernier à Carcassonne, en deux temps :

  • un premier lors de la plénière destinée aux élus et décideurs de collectivités territoriales, et acteurs des PAT, au cours de laquelle Stéphanie Machelart était accompagnée de Pierre Bataille (maire de Fontrabiouse, vice-président de la Communauté de Communes Pyrénées Catalanes) pour témoigner ;
  • un second, lors de la journée destinée à un travail collectif sur les outils et la mise en œuvre des PAT, s’adressant plus particulièrement aux acteurs techniques des PAT, avec un témoignage de Stéphanie Machelart et de Fanny Rouquette lors d’un atelier sur la synergie CLS-PAT, Contrat Local de Santé-Projet Alimentaire de Territoire.